entrepreneurship, News

Vos propres restaurant Balls & GLory ?
La co-création est l’avenir!
nous recrutons des partenaires de franchise;)

01/26/2018

Il y a six ans, Wim Ballieu lançait le premier point de vente de Balls & Glory à Gand. Ce concept primé est aussi simple que génial : un restaurant et un concept de magasin mettant à l’honneur la perle de l’écogastronomie belge : les boulettes de viande hachée farcies. Ces restaurants décontractés à service rapide reviennent aux sources d’une cuisine saine et délicieuse, et n’utilisent que de la viande issue du propre élevage. Les boulettes de viande hachée, cuites au four, à base de viande de porc, de bœuf, de poulet, ou végétariennes, célèbres pour leur délicieuse farce liquide, sont accompagnées d’un stoemp classique, ou d’une salade de saison. Les clients, attablés au sein de l’une de nos cinq filiales, se régalent dans une ambiance urbaine, tout en partageant les carafes d’eau et les corbeilles de fruits mises gratuitement à leur disposition.

Un gérant indépendant, actif dans chacun de nos établissements, doit nous aider à concrétiser notre rêve : la création d’un restaurant belge à New York d’ici 2025. Une croissance durable est un travail d’équipe, ce qui est l’un de nos points forts…

 

 

GAND – Le domaine de l’alimentation et le secteur horeca sont en pleine mutation : une législation plus stricte, des consommateurs plus attentifs, et une offre importante. Balls & Glory est en mesure d’affronter l’avenir. En effet, ce restaurant 2.0 offrant des plats du jour est le fier gagnant de la palme d’or pour le concept de restaurant le plus innovant en Europe.

 

L’avenir repose sur la cocréation, et le développement conjoint de situations « win-win ». C’est également la façon dont Balls & Glory voudrait se développer, à savoir : la présence d’un gérant indépendant au sein de chaque établissement. Actuellement, les filiales situées à Gand et à Louvain sont exploitées par des propriétaires indépendants. À terme, Wim Ballieu, le fondateur, est toutefois à la recherche de solides partenariats pour toutes les filiales de Balls & Glory, principalement à Bruxelles, à Anvers, et à Liège.    

 

Nous nous sommes déjà rendus à Louvain et à Gand, afin de poser quelques questions aux propriétaires. Le sujet principal était le suivant : pourquoi ont-ils précisément opté pour Balls & Glory en tant que concept alimentaire, et quels en sont les avantages ? EN ROUTE !  

 

 

Ruben, le gérant de la filiale de Gand, connaît Wim depuis qu’ils parcouraient ensemble les lieux de sortie gantois. Il était présent lorsque Wim avait fait part de ses premières idées relatives à une boulette de viande hachée farcie (que recèle un nom ?…). Quelqu’un qui connaît parfaitement bien la maison… Il y a deux ans, Lieven a participé à l’ouverture de la filiale à Louvain, une ville qui se caractérise par un groupe-cible bien spécifique, et par les défis qui vont de pair.

 

Bonjour Ruben et Lieven. Entrons directement dans le vif du sujet : une propre filiale de Balls & Glory ! Qu’est-ce qui vous a fait franchir le pas ?   

Ruben : « Je connais Wim depuis des années, et j’étais tout de suite convaincu par son récit… En tant que véritable Gantois, il m’a demandé de concrétiser ce projet dans cette ville. Sur ces entrefaites, nous exploitons notre établissement depuis cinq ans ! »
Lieven : « Depuis ma plus tendre enfance, le secteur horeca est une de mes passions. Au terme d’une période de travail intensif au sein d’un restaurant, j’ai décidé de ralentir quelque peu le rythme. Je suis alors allé travailler chez Balls & Glory à Louvain, et j’ai trouvé un concept qui correspondait parfaitement à ma personnalité. Au bout d’un an, j’ai racheté la filiale pour devenir gérant, un choix que je n’ai pas encore regretté. »

 

Si je comprends bien, vous êtes tous les deux issus de la ville où sont situées des filiales de Balls & Glory ?

 

Lieven : « Personnellement, je suis originaire de la ville de Hasselt, mais mon partenaire dans la salle – Vincent – est un véritable Louvaniste. »

Ruben : « Je me décrirais en effet comme un véritable Gantois. J’aime ma ville, et je pense que c’est important pour gérer une filiale de Balls & Glory. En effet, il faut bien connaître sa ville, et savoir quels sont les endroits potentiels. En outre, il faut également être capable de mobiliser du personnel pour son établissement. Par ailleurs, vous êtes au courant des événements qui se tiennent dans la ville. »

Lieven : « Selon moi, l’entrepreneuriat local est très important ».

 

 

En effet, Lieven, l’entrepreneuriat local est très important. D’autres aspects entrent-ils également en ligne de compte ?

Lieven : « Je pense que tout est conditionné par une passion pour le secteur horeca et hôtelier, et par la volonté de vouloir rendre les clients heureux, et ce, jour après jour. »

Ruben : « Chaque jour… En effet ! Il faut avoir le caractère afin d’exiger quotidiennement le meilleur de soi-même et de son équipe. »

Lieven : « Il va de soi que l’on est évidemment un véritable entrepreneur. Par conséquent, il faut aussi tenir compte des chiffres. Ainsi, outre une excellence en salle et en cuisine, l’administration doit également être en ordre. Je m’occupe, jusque dans les moindres détails, de mes commandes, ou de la planification de mon personnel… »

 

La gérance d’une filiale exige de nombreux points d’attention. De quelles manières vous sentez-vous soutenus ?

Ruben : « En premier lieu, au niveau des conseils et de l’aide. Nous collaborons avec une sorte de Centre de services de Balls & Glory. Le cas échéant, je prends mon téléphone, et je contacte Wim ou Stéphanie si j’ai des questions à leur poser. Il peut s’agir de questions financières ou organisationnelles, ou même de questions relatives aux produits alimentaires. En fait, tous les problèmes que l’on rencontre dans un restaurant… »

 

Lieven : « Je suis peut-être l’un des seuls jeunes à ne pas m’intéresser aux médias sociaux (dit-il en riant). Balls & Glory se charge de tout ce qui a trait au marketing, à savoir, la gestion des médias sociaux, la communication au sein et en dehors du point de vente, les relations publiques, etc. Cela va sans dire que la parution d’un nouveau livre de recettes articulées autour des boulettes de viande hachée contribue à l’accroissement de la notoriété de votre établissement ! »

 

Y a-t-il encore d’autres éléments ?

Ruben : « Pour ma part, je trouve très important que nous puissions nous concentrer sur nos points forts. Rendre nos clients heureux… Nous sommes encadrés au niveau de tout ce qui touche aux produits et aux aliments. Ainsi, outre la vision à long terme, ainsi que l’innovation, Wim recherche sans cesse des moyens pour améliorer nos boulettes de viande hachée et nos farces. Par ailleurs, de nombreuses fiches techniques de toutes nos recettes peuvent être consultées sur notre plateforme centrale, ce qui s’avère très utile ! Ainsi, nous disposons de produits dont la qualité est améliorée et plus uniforme, ce qui nous permet de nous différencier de nos concurrents… »

 

Lieven : « Comme je l’ai mentionné précédemment, j’accorde une grande importance aux chiffres et aux commandes. En collaborant avec Balls & Glory, il est ainsi possible de bénéficier d’offres de groupe auprès de partenaires, tels que, par exemple, notre ferme, et nos concepteurs… Nous formons également un groupe soudé avec les autres magasins. Nous nous réunissons une fois par mois, nous soumettons les problèmes, nous en discutons, et nous trouvons ainsi conjointement la meilleure solution. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lieven, tu as déjà mentionné le nom de Vincent, lequel fait partie de ton équipe. Dans quelle mesure une bonne équipe est-elle importante au sein d’un restaurant de Balls & Glory ?

Lieven : « C’est extrêmement important… Chez Balls & Glory, nous disons toujours que la GLOIRE doit provenir de l’équipe ! Nous sommes également soutenus au niveau du coaching. Pour être crédible, il faut être en totale adéquation avec le concept. Balls & Glory n’est pas le énième concept de restaurant. Toute une histoire se cache derrière ce concept… »

 

Ruben : « À Gand, nous avons souvent beaucoup de travail. Par conséquent, je ne peux me passer d’une bonne équipe permanente. Selon moi, un couple est idéal pour assurer la gérance d’une filiale de Balls & Glory. En effet, il y a assez de tâches à répartir, tout en pouvant disposer de suffisamment de temps pour votre vie privée (dit-il en riant) ! »

 

Êtes-vous également tenté(e) par un entrepreneuriat innovant dans le secteur horeca, et dans un environnement sûr, tout en bénéficiant de l’encadrement nécessaire ? We have the balls, you make the glory.

 

Ne faites pas de boulettes, et contactez sans plus tarder stephanie@ballsnglory.com si vous avez envie de vous joindre à notre concept. Ensemble, nous ferons la différence.

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply