Archives

entrepreneurship, News

  Balls & Glory est le concept de magasin de l’année

11/07/2018
Le Mercure choisit le plat du jour 2.0

      Balls & Glory est le concept de magasin de l’année

Balls & Glory remporte le Prix Mercure et se voit dès lors décerner le titre de « concept de magasin de l’année ». Quant à Thuiszorgwinkel et Elektro Van Assche, ils décrochent respectivement une honorable deuxième et troisième place. Le Prix Mercure constitue depuis 30 ans déjà le prix le plus prestigieux du commerce. Il est décerné par Comeos, la fédération du commerce et des services en Belgique.

Le restaurant et les food trucks Balls & Glory surfent sur la vague du « plat du jour 2.0 » : un repas rapide qui n’est pas du fastfood et où qualité, authenticité et durabilité sont au menu. Les amateurs de viande ne sont pas les seuls à y trouver leur bonheur, des options végétariennes et végan y sont également proposées.

« Horeca is retail » dans sa plus parfaite expression

Le président du jury et professeur en Retail et Trade Marking à la Vlerick Business School, Gino Van Ossel, ne tarit pas d’éloges à propos du gagnant : « Cette année, le jury a choisi, avec Balls & Glory, de mettre à l’honneur l’entrepreneuriat de chez nous, un concept de magasin qui mise intelligemment sur le mode omnicanal, un modèle qui présente le potentiel de conquérir le pays et même le monde. Après quelques essais et erreurs, le modèle est désormais prêt pour le grand saut. En attribuant le Prix Mercure, le jury entend récompenser la passion de l’entrepreneur et l’attention accordée au produit. »

L’homme derrière les fameuses boulettes, Wim Ballieu, se réjouit : « Je suis super fier de ce prix. Nous voyons en cette reconnaissance une valorisation du secteur horeca dans son ensemble : ‘horeca is retail’ dans sa plus parfaite expression, un beau mix de produits, services et expérience client. »

Gino Van Ossel ajoute : “Balls & Glory a trouvé l’équilibre parfait entre les besoins du consommateur et ceux de l’entrepreneur. Le modèle commercial avec une cuisine centrale permet de travailler de manière efficace et rentable avec un système de caisse enregistreuse. C’est un concept évolutif, qui peut facilement être déployé en chaine ».

 

 

 

entrepreneurship, News

Balls & Glory un des finalistes Meilleur Concept de Magasin de l’année

09/18/2018

Hurrah, Hurrah: Balls & Glory un des finalistes Meilleur Concept de Magasin de l’année

Une start-up est un sport d’équipe avec à chaque jour 2 matches importants, sans pitié, mais aussi une grande source de satisfaction. (Les frustrations, nous les oublions sur une journée comme celle-ci.)

Un énorme merci chaleureux à toute notre équipe, à nos partenaires franchisés, aux agriculteurs, aux artisans, aux financiers participatifs, et surtout à nos clients « les amoureux et adeptes de boulettes et stoemp »

https://www.retaildetail.be/fr/news/général/voici-les-dix-finalistes-du-prix-mercure-2018

entrepreneurship, Our crafters, war for talent :)

FOOD-TALENT-WANTED-FOR-BRUSSEL (& BEYOND)

06/06/2018

CUISINIER-FOODIE M/F

PROFIL

Un minimum d’expérience professionnelle ou l’envie d’apprendre Enthousiaste, compétent et aimant faire partie d’une équipe jeune et dynamique. Néerlandophone, idéalement bilingue NL/FR

 

KITCHEN-FOODIE M/V

WHAT WE EXPECT FROM YOU

A minimum amount of work experience or willingness to learn
Enthusiasm and the ability to be a genuine Team Player in a young and dynamic group.
Dutch-speaking and ideally bilingual NL/FR

 

 

Qui sont Balls & Glory?

Ingrédients

  • Un bande de foodies passionnés
  • Une start-up croissante avec quatre restaurants, foodtruck et présent dans la vente au détail
  • Nous servons ‘slow-food’ en façon fast-food !
  • Toute la production est dans nos propres mains… de l’élevage de porcs jusqu’à nos tables urbaines.
  • Nous avons l’intention de réaliser une croissance internationale de notre concept Belge avec des partenaires locales.

Nous t’offrons 

  • Un environnement de travail exigeant, mais glorieux J
  • Des collègues super-cool « with balls » (certains quand même)
  • Salaire correct
  • Ambiance super !
  • Opportunités de carrière / participation
  • 5 jours ouvrable par semaine et fin du travail à 23h au plus tard

Who are Balls & Glory?

Ingredients:

  • A passionate ‘bunch’ of foodies
  • A growing start-up with 4 restaurants, food truck and presence in retail
  • We serve slow-food in a fast-food way
  • We do it all ourselves…. From pig farm to our urban tables.
  • We hope our Flemish food skills will grow internationally through franchise partners.

We offer:

  • A demanding but glorious work environment J
  • Cool colleagues with balls (some at least)
  • Fair salary
  • Even more attractive vibes
  • Growth opportunities / shares
  • 5 days a week,

contact: wendy@ballsnglory.be or whatsapp: 0472 51 31 44

 

News, recette

stoemp
#onlyatballsnglory

03/20/2018

STOEMP ORIGINAL

 

#stoemp

 

Le stoemp est un vrai plat national en Belgique. Entrez dans un café-restaurant quelconque et il y a de fortes chances que le menu vous propose le stoemp. Du stoemp aux poireaux et avec des saucisses grillées par exemple. Ou une variante aux chicons, jambon et fromage – le plat préféré de beaucoup de Bruxellois. Un autre vrai classique est le stoemp au chou-fleur doux. Délicieux avec des carbonnades et une bière brune.

Mais qu’y a-t-il de plus savoureux qu’un bon stoemp aux endives et une boulette de hachis ?

#onlyatballsnglory

Le stoemp a une structure plus grossière que la purée de légumes ou la purée classique. Après la cuisson, les pommes de terre et les légumes ne sont pas écrasés finement mais en morceaux grossiers. En y ajoutant une généreuse noix de beurre et un filet de bouillon de légumes, on obtient l’onctuosité souhaitée. Le tout est ensuite assaisonné d’un peu de poivre blanc, d’une pincée de sel et d’un peu de noix-muscat. Afin de garantir la bonne onctuosité, nous préparons toutes les heures du stoemp frais et fumant chez Balls & Glory. Pas besoin de micro-ondes ou de four à la vapeur donc. C’est ce qui nous rend uniques et qui fait toute notre fierté.

 

#fullofvegetables

Les bonnes proportions sont cruciales dans un stoemp. C’est la pomme de terre qui tient le rôle principal, mais en tant que « vrais Belges », nous optons pour un rapport équilibré d’au moins 40 % de légumes et des bintjes authentiques. Cette pomme de terre farineuse à chair ferme fut cultivée au début du 20e siècle par Kornelis Lieuwes de Vries, un cultivateur de pommes de terre et enseignant frison. Il donna à cette nouvelle espèce le nom de Bintje Jansma, la fille la plus intelligente de la classe. En effet, nous partageons une riche histoire de hochepot avec nos voisins hollandais. Mais la bintje est tombée en disgrâce aux Pays-Bas, alors que nous l’avons toujours vénérée. Étant donné que cette espèce pousse à vue d’œil, elle demande moins d’engrais que d’autres races. La bintje farineuse est la pomme de terre par excellence pour faire des frites. Et donc également parfaite pour un stoemp grossier.

 

Le meilleur stoemp à Bruxelles ?

Nous sommes fans du « stoemp saucisse » chez Viva Bomma :

Rue de Flandre 17, 1000 Bruxelles

Téléphone : 02 512 15 93

 

Pour encore plus de bonnes adresses, consultez le livret ‘De vijf beste plekken om stoemp te eten en 51 andere lijstjes over Brussel’ de Jan Sulmont.

 

Par ici, le stoemp !

Lifestyle, News

Balls & Glory choisit Bloom.

02/16/2018

Nous préférons tous utiliser des herbes aromatiques fraîches pour nos préparations culinaires. Malheureusement, il arrive que nos plantes d’intérieur n’ont pas assez de lumière pour grandir voire même pour survivre. Dès lors, cultiver des plantes aromatiques en intérieur peut s’avérer difficile. Avec Bloom, vous serez en mesure d’apporter à vos plantes d’intérieur la lumière dont elles ont besoin.

“Bloom est une lumière de croissance à spectre complet, facile à utiliser, pour que tout le monde puisse faire pousser ses propres plantes.”

Grâce au spectre complet et à la haute stabilité de la couleur, le module 32W convient à la culture de plantes (à croissance rapide) comme les légumes, les herbes ou le thé. Il n’y a pas besoin de certains tampons ou de modules végétaux: gardez votre oranger vivant plus longtemps ou construisez un potager intérieur avec des graines. Tout est possible avec Bloom.

Bloom est conçu pour durer toute une vie. Constitué uniquement de matériaux écologiques, il n’utilise que des techniques durables : son cadre est en aluminium anodisé et les LED qu’il utilise durent environ 8 ans. Le Bloom est facilement démontable car aucune colle n’est utilisée, rendant les LED faciles à remplacer. Bloom est modulaire. En fait, nous pouvons également l’accrocher, le placer verticalement voire l’installer sous une étagère ou un placard. Voulez-vous changer votre configuration? Assurez-vous de jeter un coup d’oeil leur site Web et découvrez les possibilités qui s’offrent à vous.

Au delà de sa conception ingénieuse, Bloom reflète également la vision de ses créateurs. Leur mission ? Permettre à tout le monde d’accéder aux nécessités de base. En effet, Mother développe des produits intelligents qui ont pour but de rendre votre entreprise ou votre foyer autosuffisant.

Le premier produit de Mother, Bloom, est actuellement exposé au stand Balls & Glory à la foire de Bruxelles.

Intéressé ?

Inscrivez-vous à notre newsletter, surfez sur le site www.mother.life/bloom.html ou rendez-vous sur la page Facebook mother movement facebook.com/mothermovement/

ou instagram instagram.com/mother.life.official

entrepreneurship, News

Vos propres restaurant Balls & GLory ?
La co-création est l’avenir!
nous recrutons des partenaires de franchise;)

01/26/2018

Il y a six ans, Wim Ballieu lançait le premier point de vente de Balls & Glory à Gand. Ce concept primé est aussi simple que génial : un restaurant et un concept de magasin mettant à l’honneur la perle de l’écogastronomie belge : les boulettes de viande hachée farcies. Ces restaurants décontractés à service rapide reviennent aux sources d’une cuisine saine et délicieuse, et n’utilisent que de la viande issue du propre élevage. Les boulettes de viande hachée, cuites au four, à base de viande de porc, de bœuf, de poulet, ou végétariennes, célèbres pour leur délicieuse farce liquide, sont accompagnées d’un stoemp classique, ou d’une salade de saison. Les clients, attablés au sein de l’une de nos cinq filiales, se régalent dans une ambiance urbaine, tout en partageant les carafes d’eau et les corbeilles de fruits mises gratuitement à leur disposition.

Un gérant indépendant, actif dans chacun de nos établissements, doit nous aider à concrétiser notre rêve : la création d’un restaurant belge à New York d’ici 2025. Une croissance durable est un travail d’équipe, ce qui est l’un de nos points forts…

 

 

GAND – Le domaine de l’alimentation et le secteur horeca sont en pleine mutation : une législation plus stricte, des consommateurs plus attentifs, et une offre importante. Balls & Glory est en mesure d’affronter l’avenir. En effet, ce restaurant 2.0 offrant des plats du jour est le fier gagnant de la palme d’or pour le concept de restaurant le plus innovant en Europe.

 

L’avenir repose sur la cocréation, et le développement conjoint de situations « win-win ». C’est également la façon dont Balls & Glory voudrait se développer, à savoir : la présence d’un gérant indépendant au sein de chaque établissement. Actuellement, les filiales situées à Gand et à Louvain sont exploitées par des propriétaires indépendants. À terme, Wim Ballieu, le fondateur, est toutefois à la recherche de solides partenariats pour toutes les filiales de Balls & Glory, principalement à Bruxelles, à Anvers, et à Liège.    

 

Nous nous sommes déjà rendus à Louvain et à Gand, afin de poser quelques questions aux propriétaires. Le sujet principal était le suivant : pourquoi ont-ils précisément opté pour Balls & Glory en tant que concept alimentaire, et quels en sont les avantages ? EN ROUTE !  

 

 

Ruben, le gérant de la filiale de Gand, connaît Wim depuis qu’ils parcouraient ensemble les lieux de sortie gantois. Il était présent lorsque Wim avait fait part de ses premières idées relatives à une boulette de viande hachée farcie (que recèle un nom ?…). Quelqu’un qui connaît parfaitement bien la maison… Il y a deux ans, Lieven a participé à l’ouverture de la filiale à Louvain, une ville qui se caractérise par un groupe-cible bien spécifique, et par les défis qui vont de pair.

 

Bonjour Ruben et Lieven. Entrons directement dans le vif du sujet : une propre filiale de Balls & Glory ! Qu’est-ce qui vous a fait franchir le pas ?   

Ruben : « Je connais Wim depuis des années, et j’étais tout de suite convaincu par son récit… En tant que véritable Gantois, il m’a demandé de concrétiser ce projet dans cette ville. Sur ces entrefaites, nous exploitons notre établissement depuis cinq ans ! »
Lieven : « Depuis ma plus tendre enfance, le secteur horeca est une de mes passions. Au terme d’une période de travail intensif au sein d’un restaurant, j’ai décidé de ralentir quelque peu le rythme. Je suis alors allé travailler chez Balls & Glory à Louvain, et j’ai trouvé un concept qui correspondait parfaitement à ma personnalité. Au bout d’un an, j’ai racheté la filiale pour devenir gérant, un choix que je n’ai pas encore regretté. »

 

Si je comprends bien, vous êtes tous les deux issus de la ville où sont situées des filiales de Balls & Glory ?

 

Lieven : « Personnellement, je suis originaire de la ville de Hasselt, mais mon partenaire dans la salle – Vincent – est un véritable Louvaniste. »

Ruben : « Je me décrirais en effet comme un véritable Gantois. J’aime ma ville, et je pense que c’est important pour gérer une filiale de Balls & Glory. En effet, il faut bien connaître sa ville, et savoir quels sont les endroits potentiels. En outre, il faut également être capable de mobiliser du personnel pour son établissement. Par ailleurs, vous êtes au courant des événements qui se tiennent dans la ville. »

Lieven : « Selon moi, l’entrepreneuriat local est très important ».

 

 

En effet, Lieven, l’entrepreneuriat local est très important. D’autres aspects entrent-ils également en ligne de compte ?

Lieven : « Je pense que tout est conditionné par une passion pour le secteur horeca et hôtelier, et par la volonté de vouloir rendre les clients heureux, et ce, jour après jour. »

Ruben : « Chaque jour… En effet ! Il faut avoir le caractère afin d’exiger quotidiennement le meilleur de soi-même et de son équipe. »

Lieven : « Il va de soi que l’on est évidemment un véritable entrepreneur. Par conséquent, il faut aussi tenir compte des chiffres. Ainsi, outre une excellence en salle et en cuisine, l’administration doit également être en ordre. Je m’occupe, jusque dans les moindres détails, de mes commandes, ou de la planification de mon personnel… »

 

La gérance d’une filiale exige de nombreux points d’attention. De quelles manières vous sentez-vous soutenus ?

Ruben : « En premier lieu, au niveau des conseils et de l’aide. Nous collaborons avec une sorte de Centre de services de Balls & Glory. Le cas échéant, je prends mon téléphone, et je contacte Wim ou Stéphanie si j’ai des questions à leur poser. Il peut s’agir de questions financières ou organisationnelles, ou même de questions relatives aux produits alimentaires. En fait, tous les problèmes que l’on rencontre dans un restaurant… »

 

Lieven : « Je suis peut-être l’un des seuls jeunes à ne pas m’intéresser aux médias sociaux (dit-il en riant). Balls & Glory se charge de tout ce qui a trait au marketing, à savoir, la gestion des médias sociaux, la communication au sein et en dehors du point de vente, les relations publiques, etc. Cela va sans dire que la parution d’un nouveau livre de recettes articulées autour des boulettes de viande hachée contribue à l’accroissement de la notoriété de votre établissement ! »

 

Y a-t-il encore d’autres éléments ?

Ruben : « Pour ma part, je trouve très important que nous puissions nous concentrer sur nos points forts. Rendre nos clients heureux… Nous sommes encadrés au niveau de tout ce qui touche aux produits et aux aliments. Ainsi, outre la vision à long terme, ainsi que l’innovation, Wim recherche sans cesse des moyens pour améliorer nos boulettes de viande hachée et nos farces. Par ailleurs, de nombreuses fiches techniques de toutes nos recettes peuvent être consultées sur notre plateforme centrale, ce qui s’avère très utile ! Ainsi, nous disposons de produits dont la qualité est améliorée et plus uniforme, ce qui nous permet de nous différencier de nos concurrents… »

 

Lieven : « Comme je l’ai mentionné précédemment, j’accorde une grande importance aux chiffres et aux commandes. En collaborant avec Balls & Glory, il est ainsi possible de bénéficier d’offres de groupe auprès de partenaires, tels que, par exemple, notre ferme, et nos concepteurs… Nous formons également un groupe soudé avec les autres magasins. Nous nous réunissons une fois par mois, nous soumettons les problèmes, nous en discutons, et nous trouvons ainsi conjointement la meilleure solution. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lieven, tu as déjà mentionné le nom de Vincent, lequel fait partie de ton équipe. Dans quelle mesure une bonne équipe est-elle importante au sein d’un restaurant de Balls & Glory ?

Lieven : « C’est extrêmement important… Chez Balls & Glory, nous disons toujours que la GLOIRE doit provenir de l’équipe ! Nous sommes également soutenus au niveau du coaching. Pour être crédible, il faut être en totale adéquation avec le concept. Balls & Glory n’est pas le énième concept de restaurant. Toute une histoire se cache derrière ce concept… »

 

Ruben : « À Gand, nous avons souvent beaucoup de travail. Par conséquent, je ne peux me passer d’une bonne équipe permanente. Selon moi, un couple est idéal pour assurer la gérance d’une filiale de Balls & Glory. En effet, il y a assez de tâches à répartir, tout en pouvant disposer de suffisamment de temps pour votre vie privée (dit-il en riant) ! »

 

Êtes-vous également tenté(e) par un entrepreneuriat innovant dans le secteur horeca, et dans un environnement sûr, tout en bénéficiant de l’encadrement nécessaire ? We have the balls, you make the glory.

 

Ne faites pas de boulettes, et contactez sans plus tarder stephanie@ballsnglory.com si vous avez envie de vous joindre à notre concept. Ensemble, nous ferons la différence.

 

entrepreneurship, News

I have a dream: about food, about co-creation, about Brussels….

10/22/2017

wanna join ?

Let me first introduce the what & the why about Balls & Glory:

We have been making filled meatballs since 2012 with meat of fair origin, or vegetarian, but always hand-rolled and oven-baked. We have a single goal: to cherish our Belgian slow food. We serve the super-delicious Belgian (meatball) cuisine that I learned at my mother’s knee My parents have a butcher’s shop in Ghent, old-fashioned and honest, with respect for the seasons and raw materials. My passion for cooking was sparked during the holidays I spent at my grandparents’ farm in Veurne.

We combine this cuisine with a contemporary metropolitan attitude: Belgian designers, clean lines, but with a twist. In a shop, take-way and restaurant where innovation and experience are never far away. I want to introduce Balls & Glory internationally in an urban and fast-served concept.

the idea

At Balls & Glory, we have dreamt of a ‘city production unit’ for some time. A meatball ‘rollery’ in the middle of the city of… in addition to our kitchen in Ghent where, with the help of Demival, we provide sustainable employment for people with a disability that are temporarily or definitively out of the normal economic circuit.

We make a spot where we can coach and inspire our people, a place where food, education and innovation come together. A place where Balls & Glory equips itself for the next fifty years. Surrounded by glass, what you see is what you get…and open to the world and its talents: co-creation, co-thinking and co-inspiration.

a co-creation-hub & food-incubator in Brussels ?

Create a new urban hideout for food-minded people.

A place to receive support. Support in space, network, logistics and brains.

We want to give the co-working space a new dimension.

Support young food start-ups in their journey.

 

  1. THE KITCHEN & ACADEMYCity kitchen

    (production through social project) and training space for the Balls & Glory team & prospects

  2. THE INCUBATOR & MEMBERSHIPObtain advice for your culinary business through our selected partners.

    Easy access to a professional kitchen specifically for artisan producers and caterers.

  3. THE ART DECO SPACE & (FOOD) EVENTSFind out what our location can do for your next big event.

    Temporary rental of kitchen space and equipment for the successful preparation of a catering project or event.

    The location is outfitted as a cooking studio. A network of chefs is used for various workshops.

    workshops – master classes – team building – renting the location for cooking events.

 

SOOOOOOOO:

are you:

  • a food-concept start-up or scale-up
  • a PR-, design- or marketing-agency specialized in food & hospitality
  • some-one with great idea’s
  • a …..

& wanna join our journey…

contact: stephanie@ballsnglory.be   or wim@ballsnglory.be

 

Our crafters

Wanna share your talent ?
BALLS & GLORY RECHERCHE DE LA ‘CHAIR FRAÎCHE’

06/14/2017

Shopmanager (H/F/X temps plein)  Bruxelles Bourse

(VOS) INGRÉDIENTS

Vous parvenez à combiner un amour de la cuisine, avec un fort intérêt pour les chiffres et les procédures.

  • Vous avez du bon sens!
  • Vous êtes flexible et votre philosophie de vie est: « quand les choses sont compliquées, cela me pousse toujours à aller de l’avant! »
  • Doté d’un grand sens de l’hospitalité, vous tenterez au maximum de faire passer un très beau moment à nos amateurs de boulettes.
  • Même José Mourinho peut apprendre deux ou trois petites choses dans votre manière de diriger une équipe.
    ( Si vous n’avez pas la moindre idée de qui est José, ne paniquez pas, plus de la moitié de notre équipe ne sait pas qui il est non plus! )
  • Vous adorez Bruxelles et Bruxelles vous le rend bien.
  • Lorsque l’on parle d’expérience, vous êtes le vieux singe à qui on n’apprend plus à faire la grimace, vous êtes toujours de bon conseil.

L’ÉLABORATION PARFAITE

Vous êtes en mesure de réaliser un planning, de passer des commandes, de guider votre équipe tout en assurant le service dans notre cuisine ouverte et urbaine.

  • Votre magasin est votre deuxième enfant chéri et vous serez capable d’assumer vos responsabilités en ce qui concerne les résultats, les chiffres et l’image de notre concept.
  • Vous ferez partie d’une équipe jeune et motivée, vous serez amener à les guider de manière constructive au quotidien.
  • Vous êtes un passionné au travail et dans la vie de tous les jours!

QUI SOMMES NOUS?

Ingrédients

  • Des amoureux de la cuisine.
    Une Start-up qui ne cesse de grandir ( 6 magasins et un foodtruck!)
    Nous proposons une cuisine saine et raisonnée servie sans sans grands délais d’attente et dans la bonne humeur.
    Des produits venant tout droit de notre ferme, cuisinés et servis sur nos tables en ville!
    Nous transmettons nos savoirs faire en matière de cuisine flamande, à l’internationale, grâce à nos partenaires locaux.

Offre

  • Vous travaillez dans un environnement très stimulant et agréable.
    Vos collègues sont des personnes qui en ont ; )
    Votre salaire: attractif et combiné à de nombreux avantages.
    Possibilité d’évoluer rapidement et de devenir un véritable partenaire.
    Votre horaire: 5 jours par semaine, et vous serez chez vous à 23h30 au plus tard!

 

contact: stephanie@ballsnglory.com

entrepreneurship, Lifestyle

Le boom des enseignes monoproduit

12/12/2016

click here pour l’emission

Crocs, Coca Cola et Michelin ont un point en commun. Ces trois marques se sont rendues célèbres en développant un seul produit. Pendant plus de 100 ans, Coca Cola n’a proposé que son soda à l’étiquette rouge avant de diversifier sa gamme avec des différentes limonades. Dans la restauration, les friteries, pizzerias, sandwicheries et glaciers existent depuis longtemps. La tendance du monoproduit n’est donc pas neuve. Ces dernières années, on assiste néanmoins à un véritable boom de ces enseignes qui misent tout sur un produit phare.

Balls & Glory: le roi de la boulette

Alors que le piétonnier du centre-ville de Bruxelles a refroidi de nombreux entrepreneurs, Wim Ballieu a choisi le cœur de la capitale pour y ouvrir son sixième restaurant. Au menu : des boulettes, des boulettes et encore des boulettes. Un monoproduit autour de la viande hachée, une évidence pour ce fils de boucher. « Pour moi, une boulette, ça doit être roulé à la main, croustillant, gourmand et cuit au four « , précise d’emblée celui que l’on surnomme en Flandre  » le roi de la boulette ». « Je suis triste quand je vois les boulettes servies dans certains restaurants, c’est tellement loin de ce que ma grand-mère faisait… »

Pistolet original, madeleine de Proust

Autre joyau 100% belge : le pistolet. Américain maison cressonnette, crevettes grises de Zeebruges, boudin blanc oignons fondants. Au comptoir, impossible de commander une baguette. Ici, que des petits pains ronds et croustillants. « C’est un artisan belge, Yves Guns, qui a créé la recette de ces pistolets pour moi. Ils sont uniques, vous ne les trouvez pas ailleurs , aime à répéter Valérie Lepla. Le pistolet, c’est toute son enfance. Ses petits pains, Valérie Lepla ne les garnit qu’avec des produits haut de gamme, « 100% belges et 100% artisanaux. »

Patate au menu

Pour ceux qui ne veulent pas manger du pain à midi, Géraldine Dubois propose un concept autour de la pomme de terre… Avec du poisson, de la viande, des légumes, chaude, froide, sucrée ou salée, le tubercule cuite au four se décline à l’infini. C’est en voyageant que l’idée est née.  » La Belgique, pays de la frite, qui n’avait pas d’enseigne autour de la pomme de terre, je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire « , explique Géraldine Dubois de G Spud.

Les pâtisseries monoproduit fleurissent

Dans la pâtisserie aussi le monoproduit fait fureur! Les clients adorent ces enseignes qui ne font que des macarons, que des cupcakes, que des cookies, que des tartes.  » L’avantage quand on ne vend qu’un seul produit, c’est qu’on a très peu de matières premières et donc très peu de pertes « , précise Angélique Laleu, gérante d’ »Aux Merveilleux », une pâtisserie dont le produit phare est le merveilleux.

Et les prix ?

Dans cette autre pâtisserie dont le long comptoir est garni d’éclairs colorés aussi beaux qu’appétissants, les prix varient entre 3,90€ pour l’éclair tradition et grimpent jusqu’à 4,90€ pour le miel et noix. Cela peut paraître cher alors que, dans certaines boulangeries, on peut acheter des éclairs pour moins d’1,50€. Mais comparons ce qui est comparable.  » Ici, pas de produits congelés, tout est fait maison par nos chefs-pâtissiers dans notre atelier « , dit Jacques Heller, co-fondateur d’Eclairs & Gourmandises. Les clients de ces enseignes qui ne lésinent pas sur la qualité sont généralement prêts à mettre le prix pour acheter un produit irréprochable.

Innover pour ne pas lasser

Mais travailler avec un seul produit, c’est aussi prendre des risques. Cet été, le bar à patates de Géraldine Dubois a fermé pendant un mois car  » impossible de trouver des pommes de terre de 300 grammes, le calibre utilisé pour les préparations « . Pour ne pas lasser le client, il faut sans cesse se réinventer et proposer de nouvelles saveurs.  » Il faut être très créatif et s’assurer qu’on ne surfe pas sur un phénomène de mode « , met en garde Marie-Isabelle Muninger, professeur de marketing à l’ICHEC. Beaucoup de restaurants monoproduits se sont, en effet, cassés les dents. Le défi est donc de tenir dans la durée, une fois que la tendance est passée…

News, Our crafters

flanders food faculty

11/22/2016

Ooit al eens vergaderd met een minister ?

Ikke wel ! sinds vandaag 🙂

Laatst kreeg ik de vraag of ik een captain of gastronomy wou worden.

Een wadde ?

De kerngroep van de Flanders Food Faculty bestaat uit experten of zogenaamde ‘Captains of Gastronomy’. Zij fungeren als stuurgroep van de Flanders Food Faculty en zijn verantwoordelijk voor het opstellen en opvolgen van een jaarlijks actieplan. Ze detecteren noden in het werkveld, spotten opportuniteiten en leggen de prioriteiten voor de werking van de Flanders Food Faculty vast.

Ze ondersteunen de uitvoering van de acties met hands-on advies, tips en concrete voorstellen. Ze stellen hun expertise en netwerk ter beschikking om acties te begeleiden, om synergiën te creëren en om overleg in en met het werkveld te stimuleren. Ze fungeren als klankbord voor acties van partners binnen de Flanders Food Faculty en dragen actief bij aan de communicatie over de acties van de Flanders Food Faculty, maar nemen ook verantwoordelijkheid op voor concrete realisaties.

Ik voel me een beetje onwennig in het rijtje, maar ben wel supertevreden om onze fast-casual-passie mee te laten werken aan dit initiatief.

flanders food faculty ?

Op 05 december 2015 werd het officiële startschot gegeven van de Flanders Food Faculty. Onder impuls van Vlaams minister van Toerisme Ben Weyts en in aanwezigheid van 15 ‘Captains of Gastronomy’ werd een samenwerkingscharter ondertekend.

In het samenwerkingscharter staan de ambities verduidelijkt en de concrete acties die nodig zijn om Vlaanderen als regio te laten concurreren met andere culinaire bestemmingen zoals Spanje, Denemarken of Peru. De uiteindelijke missie is om van Vlaanderen tegen 2020 een culinaire topbestemming te maken.

Aan het charter gingen uitvoerige gesprekken met chefs, producenten, culinaire organisaties en belangenorganisaties vooraf. Uit deze gesprekken bleek vooral dat Vlaanderen nog veel te weinig opvalt tussen de vele landen die al jarenlang een doorgedreven marketingstrategie volgen om hun eetcultuur te promoten.

Een kerngroep zal jaarlijks een operationeel actieplan opstellen die de missie en de doelstellingen van de Flanders Food Faculty concretiseert.

Niets dan goed dus, persoonlijk ben ik heel erg te vinden in de visie dat Vlaanderen & België zich onderscheiden door aan iedere tafel & iedere bar lekkere dingen aan te bieden. Het Italië van het noorden misschien ?

Wie het manifest s integraal wil doornemen ?

www.flandersfoodfaculty.be