Browsing Category

News

News, recette

stoemp
#onlyatballsnglory

03/20/2018

STOEMP ORIGINAL

 

#stoemp

 

Le stoemp est un vrai plat national en Belgique. Entrez dans un café-restaurant quelconque et il y a de fortes chances que le menu vous propose le stoemp. Du stoemp aux poireaux et avec des saucisses grillées par exemple. Ou une variante aux chicons, jambon et fromage – le plat préféré de beaucoup de Bruxellois. Un autre vrai classique est le stoemp au chou-fleur doux. Délicieux avec des carbonnades et une bière brune.

Mais qu’y a-t-il de plus savoureux qu’un bon stoemp aux endives et une boulette de hachis ?

#onlyatballsnglory

Le stoemp a une structure plus grossière que la purée de légumes ou la purée classique. Après la cuisson, les pommes de terre et les légumes ne sont pas écrasés finement mais en morceaux grossiers. En y ajoutant une généreuse noix de beurre et un filet de bouillon de légumes, on obtient l’onctuosité souhaitée. Le tout est ensuite assaisonné d’un peu de poivre blanc, d’une pincée de sel et d’un peu de noix-muscat. Afin de garantir la bonne onctuosité, nous préparons toutes les heures du stoemp frais et fumant chez Balls & Glory. Pas besoin de micro-ondes ou de four à la vapeur donc. C’est ce qui nous rend uniques et qui fait toute notre fierté.

 

#fullofvegetables

Les bonnes proportions sont cruciales dans un stoemp. C’est la pomme de terre qui tient le rôle principal, mais en tant que « vrais Belges », nous optons pour un rapport équilibré d’au moins 40 % de légumes et des bintjes authentiques. Cette pomme de terre farineuse à chair ferme fut cultivée au début du 20e siècle par Kornelis Lieuwes de Vries, un cultivateur de pommes de terre et enseignant frison. Il donna à cette nouvelle espèce le nom de Bintje Jansma, la fille la plus intelligente de la classe. En effet, nous partageons une riche histoire de hochepot avec nos voisins hollandais. Mais la bintje est tombée en disgrâce aux Pays-Bas, alors que nous l’avons toujours vénérée. Étant donné que cette espèce pousse à vue d’œil, elle demande moins d’engrais que d’autres races. La bintje farineuse est la pomme de terre par excellence pour faire des frites. Et donc également parfaite pour un stoemp grossier.

 

Le meilleur stoemp à Bruxelles ?

Nous sommes fans du « stoemp saucisse » chez Viva Bomma :

Rue de Flandre 17, 1000 Bruxelles

Téléphone : 02 512 15 93

 

Pour encore plus de bonnes adresses, consultez le livret ‘De vijf beste plekken om stoemp te eten en 51 andere lijstjes over Brussel’ de Jan Sulmont.

 

Par ici, le stoemp !

Lifestyle, News

Balls & Glory choisit Bloom.

02/16/2018

Nous préférons tous utiliser des herbes aromatiques fraîches pour nos préparations culinaires. Malheureusement, il arrive que nos plantes d’intérieur n’ont pas assez de lumière pour grandir voire même pour survivre. Dès lors, cultiver des plantes aromatiques en intérieur peut s’avérer difficile. Avec Bloom, vous serez en mesure d’apporter à vos plantes d’intérieur la lumière dont elles ont besoin.

“Bloom est une lumière de croissance à spectre complet, facile à utiliser, pour que tout le monde puisse faire pousser ses propres plantes.”

Grâce au spectre complet et à la haute stabilité de la couleur, le module 32W convient à la culture de plantes (à croissance rapide) comme les légumes, les herbes ou le thé. Il n’y a pas besoin de certains tampons ou de modules végétaux: gardez votre oranger vivant plus longtemps ou construisez un potager intérieur avec des graines. Tout est possible avec Bloom.

Bloom est conçu pour durer toute une vie. Constitué uniquement de matériaux écologiques, il n’utilise que des techniques durables : son cadre est en aluminium anodisé et les LED qu’il utilise durent environ 8 ans. Le Bloom est facilement démontable car aucune colle n’est utilisée, rendant les LED faciles à remplacer. Bloom est modulaire. En fait, nous pouvons également l’accrocher, le placer verticalement voire l’installer sous une étagère ou un placard. Voulez-vous changer votre configuration? Assurez-vous de jeter un coup d’oeil leur site Web et découvrez les possibilités qui s’offrent à vous.

Au delà de sa conception ingénieuse, Bloom reflète également la vision de ses créateurs. Leur mission ? Permettre à tout le monde d’accéder aux nécessités de base. En effet, Mother développe des produits intelligents qui ont pour but de rendre votre entreprise ou votre foyer autosuffisant.

Le premier produit de Mother, Bloom, est actuellement exposé au stand Balls & Glory à la foire de Bruxelles.

Intéressé ?

Inscrivez-vous à notre newsletter, surfez sur le site www.mother.life/bloom.html ou rendez-vous sur la page Facebook mother movement facebook.com/mothermovement/

ou instagram instagram.com/mother.life.official

entrepreneurship, News

Vos propres restaurant Balls & GLory ?
La co-création est l’avenir!
nous recrutons des partenaires de franchise;)

01/26/2018

Il y a six ans, Wim Ballieu lançait le premier point de vente de Balls & Glory à Gand. Ce concept primé est aussi simple que génial : un restaurant et un concept de magasin mettant à l’honneur la perle de l’écogastronomie belge : les boulettes de viande hachée farcies. Ces restaurants décontractés à service rapide reviennent aux sources d’une cuisine saine et délicieuse, et n’utilisent que de la viande issue du propre élevage. Les boulettes de viande hachée, cuites au four, à base de viande de porc, de bœuf, de poulet, ou végétariennes, célèbres pour leur délicieuse farce liquide, sont accompagnées d’un stoemp classique, ou d’une salade de saison. Les clients, attablés au sein de l’une de nos cinq filiales, se régalent dans une ambiance urbaine, tout en partageant les carafes d’eau et les corbeilles de fruits mises gratuitement à leur disposition.

Un gérant indépendant, actif dans chacun de nos établissements, doit nous aider à concrétiser notre rêve : la création d’un restaurant belge à New York d’ici 2025. Une croissance durable est un travail d’équipe, ce qui est l’un de nos points forts…

 

 

GAND – Le domaine de l’alimentation et le secteur horeca sont en pleine mutation : une législation plus stricte, des consommateurs plus attentifs, et une offre importante. Balls & Glory est en mesure d’affronter l’avenir. En effet, ce restaurant 2.0 offrant des plats du jour est le fier gagnant de la palme d’or pour le concept de restaurant le plus innovant en Europe.

 

L’avenir repose sur la cocréation, et le développement conjoint de situations « win-win ». C’est également la façon dont Balls & Glory voudrait se développer, à savoir : la présence d’un gérant indépendant au sein de chaque établissement. Actuellement, les filiales situées à Gand et à Louvain sont exploitées par des propriétaires indépendants. À terme, Wim Ballieu, le fondateur, est toutefois à la recherche de solides partenariats pour toutes les filiales de Balls & Glory, principalement à Bruxelles, à Anvers, et à Liège.    

 

Nous nous sommes déjà rendus à Louvain et à Gand, afin de poser quelques questions aux propriétaires. Le sujet principal était le suivant : pourquoi ont-ils précisément opté pour Balls & Glory en tant que concept alimentaire, et quels en sont les avantages ? EN ROUTE !  

 

 

Ruben, le gérant de la filiale de Gand, connaît Wim depuis qu’ils parcouraient ensemble les lieux de sortie gantois. Il était présent lorsque Wim avait fait part de ses premières idées relatives à une boulette de viande hachée farcie (que recèle un nom ?…). Quelqu’un qui connaît parfaitement bien la maison… Il y a deux ans, Lieven a participé à l’ouverture de la filiale à Louvain, une ville qui se caractérise par un groupe-cible bien spécifique, et par les défis qui vont de pair.

 

Bonjour Ruben et Lieven. Entrons directement dans le vif du sujet : une propre filiale de Balls & Glory ! Qu’est-ce qui vous a fait franchir le pas ?   

Ruben : « Je connais Wim depuis des années, et j’étais tout de suite convaincu par son récit… En tant que véritable Gantois, il m’a demandé de concrétiser ce projet dans cette ville. Sur ces entrefaites, nous exploitons notre établissement depuis cinq ans ! »
Lieven : « Depuis ma plus tendre enfance, le secteur horeca est une de mes passions. Au terme d’une période de travail intensif au sein d’un restaurant, j’ai décidé de ralentir quelque peu le rythme. Je suis alors allé travailler chez Balls & Glory à Louvain, et j’ai trouvé un concept qui correspondait parfaitement à ma personnalité. Au bout d’un an, j’ai racheté la filiale pour devenir gérant, un choix que je n’ai pas encore regretté. »

 

Si je comprends bien, vous êtes tous les deux issus de la ville où sont situées des filiales de Balls & Glory ?

 

Lieven : « Personnellement, je suis originaire de la ville de Hasselt, mais mon partenaire dans la salle – Vincent – est un véritable Louvaniste. »

Ruben : « Je me décrirais en effet comme un véritable Gantois. J’aime ma ville, et je pense que c’est important pour gérer une filiale de Balls & Glory. En effet, il faut bien connaître sa ville, et savoir quels sont les endroits potentiels. En outre, il faut également être capable de mobiliser du personnel pour son établissement. Par ailleurs, vous êtes au courant des événements qui se tiennent dans la ville. »

Lieven : « Selon moi, l’entrepreneuriat local est très important ».

 

 

En effet, Lieven, l’entrepreneuriat local est très important. D’autres aspects entrent-ils également en ligne de compte ?

Lieven : « Je pense que tout est conditionné par une passion pour le secteur horeca et hôtelier, et par la volonté de vouloir rendre les clients heureux, et ce, jour après jour. »

Ruben : « Chaque jour… En effet ! Il faut avoir le caractère afin d’exiger quotidiennement le meilleur de soi-même et de son équipe. »

Lieven : « Il va de soi que l’on est évidemment un véritable entrepreneur. Par conséquent, il faut aussi tenir compte des chiffres. Ainsi, outre une excellence en salle et en cuisine, l’administration doit également être en ordre. Je m’occupe, jusque dans les moindres détails, de mes commandes, ou de la planification de mon personnel… »

 

La gérance d’une filiale exige de nombreux points d’attention. De quelles manières vous sentez-vous soutenus ?

Ruben : « En premier lieu, au niveau des conseils et de l’aide. Nous collaborons avec une sorte de Centre de services de Balls & Glory. Le cas échéant, je prends mon téléphone, et je contacte Wim ou Stéphanie si j’ai des questions à leur poser. Il peut s’agir de questions financières ou organisationnelles, ou même de questions relatives aux produits alimentaires. En fait, tous les problèmes que l’on rencontre dans un restaurant… »

 

Lieven : « Je suis peut-être l’un des seuls jeunes à ne pas m’intéresser aux médias sociaux (dit-il en riant). Balls & Glory se charge de tout ce qui a trait au marketing, à savoir, la gestion des médias sociaux, la communication au sein et en dehors du point de vente, les relations publiques, etc. Cela va sans dire que la parution d’un nouveau livre de recettes articulées autour des boulettes de viande hachée contribue à l’accroissement de la notoriété de votre établissement ! »

 

Y a-t-il encore d’autres éléments ?

Ruben : « Pour ma part, je trouve très important que nous puissions nous concentrer sur nos points forts. Rendre nos clients heureux… Nous sommes encadrés au niveau de tout ce qui touche aux produits et aux aliments. Ainsi, outre la vision à long terme, ainsi que l’innovation, Wim recherche sans cesse des moyens pour améliorer nos boulettes de viande hachée et nos farces. Par ailleurs, de nombreuses fiches techniques de toutes nos recettes peuvent être consultées sur notre plateforme centrale, ce qui s’avère très utile ! Ainsi, nous disposons de produits dont la qualité est améliorée et plus uniforme, ce qui nous permet de nous différencier de nos concurrents… »

 

Lieven : « Comme je l’ai mentionné précédemment, j’accorde une grande importance aux chiffres et aux commandes. En collaborant avec Balls & Glory, il est ainsi possible de bénéficier d’offres de groupe auprès de partenaires, tels que, par exemple, notre ferme, et nos concepteurs… Nous formons également un groupe soudé avec les autres magasins. Nous nous réunissons une fois par mois, nous soumettons les problèmes, nous en discutons, et nous trouvons ainsi conjointement la meilleure solution. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lieven, tu as déjà mentionné le nom de Vincent, lequel fait partie de ton équipe. Dans quelle mesure une bonne équipe est-elle importante au sein d’un restaurant de Balls & Glory ?

Lieven : « C’est extrêmement important… Chez Balls & Glory, nous disons toujours que la GLOIRE doit provenir de l’équipe ! Nous sommes également soutenus au niveau du coaching. Pour être crédible, il faut être en totale adéquation avec le concept. Balls & Glory n’est pas le énième concept de restaurant. Toute une histoire se cache derrière ce concept… »

 

Ruben : « À Gand, nous avons souvent beaucoup de travail. Par conséquent, je ne peux me passer d’une bonne équipe permanente. Selon moi, un couple est idéal pour assurer la gérance d’une filiale de Balls & Glory. En effet, il y a assez de tâches à répartir, tout en pouvant disposer de suffisamment de temps pour votre vie privée (dit-il en riant) ! »

 

Êtes-vous également tenté(e) par un entrepreneuriat innovant dans le secteur horeca, et dans un environnement sûr, tout en bénéficiant de l’encadrement nécessaire ? We have the balls, you make the glory.

 

Ne faites pas de boulettes, et contactez sans plus tarder stephanie@ballsnglory.com si vous avez envie de vous joindre à notre concept. Ensemble, nous ferons la différence.

 

News, recette

L’hiver est la – Boulettes sauce vin rouge

11/27/2017

POUR LES BOULETTES

750 g de hachis de porc et veau Beurre

POUR LA SAUCE

Beurre
2 échalotes, émincées en lanières
2 gousses d’ail, râpées
250 g de champignons, coupés en quatre 150 g d’oignons argentés
150 g de lardons
1 petite branche de thym
Quelques feuilles de laurier
400 ml de vin rouge
400 ml de bouillon
1 noix de beurre très froid
Poivre et sel

POUR L’ACCOMPAGNEMENT

Pain

RECETTE : 

 

Préchauffez le four à 170 °C.

Partagez le hachis en portions de 50 g que vous roulez en boulettes. Cuisez-les un peu dans une poêle avec du beurre et réservez-les.

Dans la même poêle, faites fondre une noix de beurre. Cuisez-y l’ail et l’échalote. Ajoutez les champignons, les oignons, les lardons, le thym, le laurier et mouillez de vin rouge. Mélangez au fouet, pour décoller ce qui adhère au fond. Faites réduire un peu la sauce.

Ajoutez le bouillon et faites à nouveau un peu réduire. Ajoutez les boulettes de viande hachée et faites mijoter pendant 15 minutes.

Retirez le thym et le laurier de la sauce, battez-y quelques noix de beurre très froid et assaisonnez de poivre et de sel.

Servez les boulettes dans la sauce au vin rouge avec du pain.

entrepreneurship, News

I have a dream: about food, about co-creation, about Brussels….

10/22/2017

wanna join ?

Let me first introduce the what & the why about Balls & Glory:

We have been making filled meatballs since 2012 with meat of fair origin, or vegetarian, but always hand-rolled and oven-baked. We have a single goal: to cherish our Belgian slow food. We serve the super-delicious Belgian (meatball) cuisine that I learned at my mother’s knee My parents have a butcher’s shop in Ghent, old-fashioned and honest, with respect for the seasons and raw materials. My passion for cooking was sparked during the holidays I spent at my grandparents’ farm in Veurne.

We combine this cuisine with a contemporary metropolitan attitude: Belgian designers, clean lines, but with a twist. In a shop, take-way and restaurant where innovation and experience are never far away. I want to introduce Balls & Glory internationally in an urban and fast-served concept.

the idea

At Balls & Glory, we have dreamt of a ‘city production unit’ for some time. A meatball ‘rollery’ in the middle of the city of… in addition to our kitchen in Ghent where, with the help of Demival, we provide sustainable employment for people with a disability that are temporarily or definitively out of the normal economic circuit.

We make a spot where we can coach and inspire our people, a place where food, education and innovation come together. A place where Balls & Glory equips itself for the next fifty years. Surrounded by glass, what you see is what you get…and open to the world and its talents: co-creation, co-thinking and co-inspiration.

a co-creation-hub & food-incubator in Brussels ?

Create a new urban hideout for food-minded people.

A place to receive support. Support in space, network, logistics and brains.

We want to give the co-working space a new dimension.

Support young food start-ups in their journey.

 

  1. THE KITCHEN & ACADEMYCity kitchen

    (production through social project) and training space for the Balls & Glory team & prospects

  2. THE INCUBATOR & MEMBERSHIPObtain advice for your culinary business through our selected partners.

    Easy access to a professional kitchen specifically for artisan producers and caterers.

  3. THE ART DECO SPACE & (FOOD) EVENTSFind out what our location can do for your next big event.

    Temporary rental of kitchen space and equipment for the successful preparation of a catering project or event.

    The location is outfitted as a cooking studio. A network of chefs is used for various workshops.

    workshops – master classes – team building – renting the location for cooking events.

 

SOOOOOOOO:

are you:

  • a food-concept start-up or scale-up
  • a PR-, design- or marketing-agency specialized in food & hospitality
  • some-one with great idea’s
  • a …..

& wanna join our journey…

contact: stephanie@ballsnglory.be   or wim@ballsnglory.be

 

entrepreneurship, News

Où trouve-t-on de la bonne viande à Bruxelles? Voici 10 boucheries de qualité !

03/31/2017

Nous vous parlions précédemment de l’importance de manger une viande de qualité, ayant été élevée dans le respect du bien-être animal et nourrie avec soin. Et nous avons été malheureusement rattrapés par l’actualité. Le scandale de l’abattoir de Tielt nous a vraiment choqués. Quelle horreur ! Mais ceci conforte notre philosophie et notre envie d’aller plus loin encore. Et dans cet esprit, nous vous avons sélectionné 10 boucheries où vous pouvez vous rendre les yeux fermés.

  1. Dierendonck (Bruxelles Centre)

Avons-nous besoin de vous présenter la star des bouchers ? Installé récemment à Bruxelles (rue Sainte-Catherine, dans l’ancienne boucherie de Jack O’Shea), Dierendonck vous propose viandes maturées de différentes sortes, charcuteries faites maison… bref, la crème de la crème. Mais évidemment, cette qualité d’exception a un prix.

  1. La Moutonnerie (Stockel & Uccle)

Véritable institution bruxelloise, la Moutonnerie attache une grande importance à l’origine et la qualité des produits. Porc ibérique, Agneau de Lozères (leur spécialité), bœuf Wagyu… Le plus difficile sera de choisir !

  1. Van Engelandt (Anderlecht)

Ce grossiste fournit les plus belles tables de Bruxelles, mais vend également aux particuliers, à condition d’acheter en quantité suffisante (mais je vous rassure, pas besoin d’acheter 3 kg non plus, en plus les vendeurs sont très sympathiques). L’avantage : un rapport qualité prix imbattable ! Attention par contre aux heures d’ouverture.

  1. Roland (Ixelles)

Boucher et traiteur situé à deux pas du quartier estudiantin, Roland s’est mis à la viande maturée il y a plus ou moins un an, avec un frigo qui regorge de beautés !

  1. Rob (Woluwe-Saint-Pierre)

Assez évident mais il faut reconnaître que la qualité de toutes leurs viandes sont fabuleuses.

  1. Coprosain (sur les marchés de Bruxelles Centre, Ixelles, Woluwe-Saint-Pierre, Jette, Auderghem, Watermael Boitsfort et Uccle)

De la viande et charcuterie bio ou artisanales, provenant de petites productions familiales qui travaillent dans l’esprit d’une autonomie alimentaire du bétail poussée au maximum.

  1. Geert Vermeire (Ganshoren)

L’une des dernières (si pas la dernière) boucherie chevaline (indigène) bruxelloise. Mais Geert prépare également des charcuteries maison et s’approvisionne de viandes – locales pour la plupart – de très bonne qualité. En plus, il est passionné et accueillant !

  1. Le Marché des Chefs (Rue Lens 38, Ixelles)

Enseigne totalement atypique mais qui mérite le détour ! Peu de produits (légumes, viandes, fromages, épicerie…) qui changent chaque jour selon l’arrivage mais que du tout tout bon !

  1. Maison Lanssens (Etterbeek)

Ici, un savoir qui se transmet de père en fils avec déjà la quatrième génération à l’œuvre. Parmi leur spécialités : brochettes, saucisses et américain préparé.

  1. E-Farmz (online)

Et pour ceux qui n’ont pas le temps de se rendre à une boucherie, sachez qu’il existe également une alternative en ligne ! E-Farmz fait la part belle aux circuits courts. Tous les animaux sont élevés en liberté et nourris à partir de fourrages et de céréales cultivés à la ferme. Leur alimentation exclut les farines animales et les OGM.

News

40 jours sans viande ? Pas pour nous !

03/14/2017

Après le succès de la tournée minérale (comprenez un mois sans alcool) et avec l’arrivée du Carême, voilà que s’est profilé un nouveau défi dans notre pays: 40 jours sans viande. En fait, cette initiative existe en Flandre depuis plusieurs années déjà. Allez savoir pourquoi, c’est seulement maintenant que les Francophones en entendent parler. Autant vous le dire tout de suite, son succès a déjà l’air nettement plus mitigé que celui de la tournée minérale. En tous les cas, chez Balls & Glory, nous ne participons pas. Pis, nous sommes contre!

N’allez pas en déduire que nous sommes contre les végétariens et veganistes. Bien au contraire, nous sommes très fiers de nos boulettes végétariennes. Sachez d’ailleurs que nous sommes en train d’améliorer notre assortiment et comptons proposer d’ici peu une boulette vegan. Par contre, nous sommes malheureusement convaincus que notre société consomme mal, et ce, à bien des niveaux. Trop de viande, c’est un fait certain, mais aussi de mauvaise qualité…

Le débat, selon nous, n’est pas le bon. Plutôt que de bannir toute viande de notre consommation, battons-nous pour privilégier le « moins mais mieux » ! La réalité de l’industrie agricole, porcine et volaillère est triste. Il suffit de penser aux poulets de batterie, empilés dans des cages, privés de la lumière du soleil pour s’en rendre compte…  Pareil pour les cochons, qui par manque de place se piètinent les uns les autres dans de grands hangars ou encore des vaches et bœufs, qui n’ont jamais vu ni mangé de l’herbe. Et on ne vous parle même pas de leurs traitements aux antibiotiques et de leur alimentation à base de farines animales. On ne sait pas pour vous, mais nous, nous ne souhaitons pas du tout consommer de la sorte.

Heureusement, des alternatives existent ! En privilégiant les circuits courts et les petits producteurs engagés et consciencieux (bio par exemple mais pas que), il est tout à fait possible aujourd’hui de se procurer une viande qui a gambadé dans des prairies, été élevée dans le respect et nourrie d’aliments de qualité… jusqu’à son abattage. Et ce, dans une approche durable. De plus, outre son meilleur goût et apport nutrionnel, acheter chez un petit producteur local permettra de générer d’avantage d’emplois ! Car ne nous voilons pas la face, l’industrie alimentaire a pour but d’engranger un maximum de profit, coûte que coûte. Ce qui est rarement le cas chez les petits producteurs.

Wim, fondateur de Balls & Glory, avec notre fournisseur.

Chez Balls & Glory, nous avons toujours accordé une grande importance à la provenance et la qualité de tous nos ingrédients. Le bien-être animal est l’une de nos priorités. Voilà pourquoi les cochons sont élevés au grand air et nourris exclusivement à base d’alimentation locale (sans soja, cela va de soi). Et nous souhaitons encore aller plus loin. Main dans la main avec notre fournisseur, nous désirons avoir notre propre ferme, ayant des standards aussi rigoureux qu’exigeants, qui accueillera tous nos cochons ! Mais comme nous voulons bien faire les choses, ceci nécessite énormément de réflexion, de travail et de rigueur. Cela prendra donc du temps.

Pour conclure, il est vrai que manger bien coûte plus cher… D’où l’intérêt de privilégier le mieux mais moins. Manger un jour sur deux – ou trois – de la viande par exemple…

Quelques idées :

  • cuisiner des œufs bio (bourrés de protéines et très bon marché) un soir par semaine
  • acheter des pièces moins nobles (moins chères et tout aussi bonnes !)

Vous le constaterez rapidement, avec un peu d’organisation et de créativité, cela ne vous coûtera pas plus cher !

News, Our crafters

flanders food faculty

11/22/2016

Ooit al eens vergaderd met een minister ?

Ikke wel ! sinds vandaag 🙂

Laatst kreeg ik de vraag of ik een captain of gastronomy wou worden.

Een wadde ?

De kerngroep van de Flanders Food Faculty bestaat uit experten of zogenaamde ‘Captains of Gastronomy’. Zij fungeren als stuurgroep van de Flanders Food Faculty en zijn verantwoordelijk voor het opstellen en opvolgen van een jaarlijks actieplan. Ze detecteren noden in het werkveld, spotten opportuniteiten en leggen de prioriteiten voor de werking van de Flanders Food Faculty vast.

Ze ondersteunen de uitvoering van de acties met hands-on advies, tips en concrete voorstellen. Ze stellen hun expertise en netwerk ter beschikking om acties te begeleiden, om synergiën te creëren en om overleg in en met het werkveld te stimuleren. Ze fungeren als klankbord voor acties van partners binnen de Flanders Food Faculty en dragen actief bij aan de communicatie over de acties van de Flanders Food Faculty, maar nemen ook verantwoordelijkheid op voor concrete realisaties.

Ik voel me een beetje onwennig in het rijtje, maar ben wel supertevreden om onze fast-casual-passie mee te laten werken aan dit initiatief.

flanders food faculty ?

Op 05 december 2015 werd het officiële startschot gegeven van de Flanders Food Faculty. Onder impuls van Vlaams minister van Toerisme Ben Weyts en in aanwezigheid van 15 ‘Captains of Gastronomy’ werd een samenwerkingscharter ondertekend.

In het samenwerkingscharter staan de ambities verduidelijkt en de concrete acties die nodig zijn om Vlaanderen als regio te laten concurreren met andere culinaire bestemmingen zoals Spanje, Denemarken of Peru. De uiteindelijke missie is om van Vlaanderen tegen 2020 een culinaire topbestemming te maken.

Aan het charter gingen uitvoerige gesprekken met chefs, producenten, culinaire organisaties en belangenorganisaties vooraf. Uit deze gesprekken bleek vooral dat Vlaanderen nog veel te weinig opvalt tussen de vele landen die al jarenlang een doorgedreven marketingstrategie volgen om hun eetcultuur te promoten.

Een kerngroep zal jaarlijks een operationeel actieplan opstellen die de missie en de doelstellingen van de Flanders Food Faculty concretiseert.

Niets dan goed dus, persoonlijk ben ik heel erg te vinden in de visie dat Vlaanderen & België zich onderscheiden door aan iedere tafel & iedere bar lekkere dingen aan te bieden. Het Italië van het noorden misschien ?

Wie het manifest s integraal wil doornemen ?

www.flandersfoodfaculty.be

 

 

News, recette

Ode aan de familierecepten !

11/09/2016

Nostalgie is nooit echt m’n ding geweest. Ik kijk graag naar de toekomst, hoe we dingen beter kunnen maken. Tot het over de keuken van moeders & grootmoeders gaat. De smaak van de herinneringen, letterlijk.

Libelle lekker vroeg me of ik in onze familierecepten kon graven & deze in een reeks van video-recepten kon gieten.

Eerlijk gezegd ben ik best fier op het resultaat: 32 videorecepten met mijn familierecepten, mét een hedendaagse twist natuurlijk.

 

ga naar libelle lekker

News

Hoe wij onze langste tafel beleefden.

10/18/2016

De langste tafel : Een dagje achter de schermen.

Ik zelf (hello I’m Jim the guy writing!) en Wim hebben beiden een verleden in de catering business. De langste tafel van afgelopen zaterdag was een ideaal moment om ons nog eens volledig uit te leven! Het idee kwam twee maanden geleden tot leven toen we brainstormden over onze marketing plannen voor de herfst – en winterperiode. Balls & Glory ook ‘s avonds extra gezellig maken en inspelen op onze sharing formule, daar moesten we voor gaan! En hoe konden we dit beter in de verf zetten dan met een lange, heeeele lange tafel… 

bg-40

09u : Ik neem de wagen naar de HANOS in Wommelgem. HANOS is onze logistieke partner voor alles van Food&Beverage. Uietraard bestellen al onze shops online alle producten en staan deze de ochtend erop proper geleverd aan de deur. Maar soms is het toch extra leuk om zelf te gaan ‘foodshoppen’. De producten te zien, te voelen, te ruiken,…

10u30 : HELP. Aankomst bij Balls & Glory Antwerpen. Wie helpt me uitladen?

11u : Onze Wim is in the building. Al een tikje nerveus zoals in de good old cateringdays. ;-). Nog even snel iets doormailen en we vliegen erin… Salades kuisen, groentjen snijden, dressing maken en noten roosteren. Onze ballen worden handgerdraaid in de centrale slagerij maar al de rest gebeurd in house bij Balls & Glory.

15u : Goodiebags!? Een stukje Balls & Glory voor bij je thuis noemt Wim het… Vanavond komen er ook heel wat bloggers en pers naar het event. Om onze partners extra in de verf te zetten geven we heel wat leuke spullen mee. Ons eigen ballenplankje, een SERAX cactusje, lekkers van Duvel en Fever Tree (de nieuwe Sergio Herman smaak!!), … Het lijkt Sinterklaas wel. Met drie uitpakken en sorteren maar!!

17u : De lansgte tafel wordt opgebouwd door Jens! Altijd leuk zo een handige Harry in de groep. De tafel dekken we ook al in, 150 personen, toch wat meters te overbruggen. Een goede fysiek is geen overbodige luxe in de eventwereld.

19u : Wanneer je events organiseert leg je altijd heel veel verantwoordelijkheid bij je team. Daarom : briefing!! Even de taakverdeling op punt zetten, onze nieuwe herfstsmaken overlopen zodat de klanten correct geïnformeerd worden en op het einde nog wat peper in ieders ‘gat’ steken, we zijn er klaar voor…

20u : Onze eerste gasten komen mooi op tijd toe en worden ontvangen door onze shopmanager Nora. Met een brede glimlach uiteraard… Mensen worden ontvangen met een lekkere Gin Tonic Fever Tree en ons charcuterieplankje. Life could be worse…

bg-16 Continue Reading…